Résultats annuels 2016 : Une focalisation stratégique bien engagée – des résultats prometteurs dans les domaines de la santé, la nutrition et la cosmétique

30.03.2017
  • Trésorerie de 9,3 m€ et perte nette en baisse de -1%, à - 6,3 m€

  • Focalisation stratégique sur les applications à haute valeur ajoutée dans la santé (infectiologie), la nutrition et la cosmétique

  • Réorganisation opérationnelle et juridique achevée avec la prise de contrôle à 100% de DEINOBIOTICS et la recomposition du Conseil d‘administration.

 

Montpellier, FRANCE, le 30 mars 2017 (20h00 CEST) – DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société de biotechnologie qui découvre, développe et produit des composés à haute valeur ajoutée à partir de bactéries rares, notamment du genre Déinocoque, annonce aujourd’hui que son Conseil d’administration a procédé à l’examen et à l’arrêt des comptes annuels 2016. Il a par ailleurs convoqué l’Assemblée Générale le 16 mai 2017.

Le résultat net 2016 est une perte de 6 279 k€, à comparer à une perte de 6 356 k€, sur l’exercice précédent. Grâce à plusieurs franchissements d’étapes dans les programmes de R&D et à l’avancement des projets collaboratifs, les revenus de l’exercice ont progressé, tandis que les frais opérationnels sont restés stables.

La position nette de trésorerie s’élève à +9,3 m€ au 31 décembre 2016, à comparer à +12,4 m€ au 31 décembre 2015. Au cours de l’exercice 2016, DEINOVE a perçu 3,4 m€ de paiements d’étapes de Bpifrance et de l’ADEME, ainsi qu’un total de 1,6 m€ au titre du Crédit Impôt Recherche (CIR) 2015. La Société a également levé 0,8 m€ via la ligne de financement en fonds propres mise en place avec Kepler Cheuvreux en décembre 2014. DEINOVE estime qu’elle dispose des ressources nécessaires pour assurer son financement jusqu’au terme du 1er trimestre 2018, et ce sans recourir aux Tranches 3 et 4 de la ligne de financement en fonds propres.

La décision stratégique de focaliser les activités de la Société sur les applications à plus forte valeur ajoutée dans la santé, la nutrition et la cosmétique, s’est traduite par deux évolutions opérationnelles majeures :

  • l’intégration des opérations de R&D de DEINOVE et de sa filiale DEINOBIOTICS sur la recherche de nouveaux antibiotiques. Les équipes sont désormais en ordre de marche et la prise de contrôle de 100% du capital de DEINOBIOTICS a été finalisée début 2017. 
  • la suspension du programme de R&D dans le bioéthanol (biocarburant), produit de commodité pénalisé par le faible niveau des prix du pétrole.

« Ayant pris la Présidence en janvier, j’ai été impressionné par la réactivité et la résilience des équipes de DEINOVE en 2016 : en moins de six mois, les enjeux ont été redéfinis, les opérations réorganisées, les collaborateurs redéployés et les programmes engagés » déclare Charles WOLER, Président de DEINOVE. « DEINOVE débute donc l’année 2017 avec un nouveau visage : l’intégration opérationnelle et juridique de DEINOBIOTICS est achevée et la recomposition du Conseil d’administration parachève cette évolution avec des profils beaucoup plus axés sur la pharmacie et les marchés de spécialités. »

Emmanuel PETIOT, Directeur général de DEINOVE, ajoute : « La vitesse à laquelle s’est déployée la synergie entre DEINOVE et DEINOBIOTICS ainsi que l’évolution de nos projets de spécialités industrielles au cours des derniers mois, tant en nutrition animale qu’en cosmétique, nous confortent dans la décision prise en septembre dernier. Elle est par ailleurs comprise et encouragée par tous nos partenaires. Cette décision s’est inscrite dans un contexte tant économique que de besoin sanitaire majeur. La menace pesant sur la santé mondiale liée au développement des résistances aux antibiotiques est telle que nous sommes confiants dans la capacité à être soutenus financièrement dans nos développements. Nos équipes sont motivées et focalisées sur l’atteinte de résultats rapides. Elles sont déjà au travail pour découvrir les nouveaux antibiotiques qui feront véritablement la différence. »