Programme antibiotiques

Dès sa création, DEINOVE a voulu explorer les possibilités offertes par les Déinocoques dans la santé.

Ces bactéries, encore peu étudiées, produisent en effet naturellement des antibiotiques et antifongiques dont certains sont totalement inédits.

Afin de valider le potentiel antibactérien de sa bibliothèque de souches, DEINOVE a lancé dès 2009 un programme de recherche exploratoire avec le soutien d’OSEO, de la Région Languedoc-Roussillon et du Fonds européen de développement régional (FEDER). Baptisé DEINOBIOTICS, ce programme a débouché sur l’identification de 12 souches bactériennes dotées d’activités antibiotiques. DEINOVE a alors créé DEINOBIOTICS SAS, une filiale (aujourd'hui détenue à 100% par DEINOVE) entièrement dédiée à la recherche et au développement d’antibiotiques et antifongiques et réuni une équipe d’experts autour de l’un des meilleurs spécialistes français en matière de recherche et développement d’antimicrobiens : le Dr Dominique LE BELLER.

DEINOVE répond à l'appel de l'Organisation Mondiale de la Santé

La résistance aux antibiotiques pourrait être à l’origine de 10 millions de décès par an d’ici à 2050, soit plus que les cancers aujourd’hui (8 millions par an). Déjà, certains patients, notamment atteints de pneumonie, de tuberculose ou de gonorrhée, sont en situation d’impasse thérapeutique du fait de la perte d’efficacité de plusieurs classes d’antibiotiques.

L’Organisation des Nations Unies a lancé un appel solennel le 21 septembre 2016, signé par 193 pays, pour alerter sur les résistances aux antibiotiques. Les objectifs visent à réduire la consommation, parfaire l’utilisation du patrimoine antibiotique actuel et bien sûr à identifier et exploiter de nouvelles sources d’antibiotiques qui permettront de compléter l’arsenal thérapeutique existant.

État d'avancement du programme

Le programme de recherche sur les nouveaux antibiotiques est porté par la filiale DEINOBIOTICS créée en 2012. À ce jour, plusieurs dizaines de souches issues de la bibliothèque de DEINOVE ont été identifiées comme ayant une activité antibiotique.

L’étape suivante consiste, pour chaque souche, à isoler la molécule antibiotique et à caractériser sa structure chimique. L’objectif de DEINOBIOTICS est de découvrir des antibiotiques ayant une structure chimique inédite en vue de proposer de nouvelles classes de médicaments, potentiellement capables de détruire les bactéries résistantes aux antibiotiques actuellement disponibles.

Plusieurs molécules sont actuellement à l’étude et un premier candidat-antibiotique a été retenu. Il présente une structure chimique inédite et une activité antibiotique particulièrement intéressante. Il fait actuellement l’objet de recherches précliniques avancées incluant des tests d’efficacité in vivo dans plusieurs indications et des tests pharmacologiques.

L’équipe de DEINOBIOTICS continue en parallèle les recherches sur les autres composés identifiés en vue de produire de nouveaux leads. Dans le cadre du programme de criblage fonctionnel de la bibliothèque DEINOVE (Deinoscreen), de nouvelles souches sont également en cours d’évaluation.

Synergie des activités de DEINOVE et DEINOBIOTICS

DEINOVE, qui a fait du domaine de la santé un champ d'application prioritaire, a construit une plateforme technologique de 1er rang et dispose de ressources, d’équipements et de savoir-faire en ingénierie génétique, métabolique et fermentaire qu'elle met au service du programme antibiotique. Du fait de la synergie des activités, le programme est amplifié et accéléré dans les laboratoires de Montpellier et de Lille tandis que DEINOVE a filialisé à 100% DEINOBIOTICS tel qu'annoncé lors de la présentation de ses résultats semestriels 2016.


 Dominique Le Beller, DEINOBIOTICS

 

Dominique LE BELLER, Directeur Général de DEINOBIOTICS

Dominique LE BELLER a été l’un des fondateurs de NOVEXEL en 2004. Il a dirigé les projets, les opérations et les ressources humaines de cette start-up spécialisée dans le développement d’anti-infectieux jusqu’à son rachat par ASTRA ZENECA, en 2010, pour près de 500 millions de dollars.

Auparavant, Dominique LE BELLER était responsable de la biochimie du groupe « maladies infectieuses » chez AVENTIS pendant 8 ans et précédemment chez HOESCHST-MARION-ROUSSEL pendant 10 ans, d’abord au sein de son département de biotechnologie puis dans le département des anti-infectieux, où il a mis en œuvre le programme dédié à la recherche de nouvelles cibles pour la découverte d’antibiotiques, et construit un réseau académique d’excellence.

Dominique LE BELLER a établi de nouvelles alliances stratégiques dans le domaine des antifongiques et contribué au développement de 3 antibiotiques : le Ketek®, NXL 201 et NXL 104. Auprès de l’INSTITUT PASTEUR, il a également participé activement à la création et à la mise en place de la thématique « Infectiologie » du Pôle MEDICEN, et lancé le 1er projet « chimiothèque ».

Ingénieur en Génie Biologique, Dominique LE BELLER est titulaire d’un Doctorat de Microbiologie, Bioconversions et Enzymologie de l’Université de Technologie de Compiègne.

Deinobiotics est membre de BEAM ALLIANCE

En savoir plus sur la consommation d’antibiotiques et les enjeux des résistances